Projets accompagnés

Chaque année ATIS accompagne la création et le développement d'une cinquantaine d'entreprises sociales.

 



Depuis sa création en 2010, notre structure Association Territoire et Innovation Sociale (ATIS) a accompagné la création d'une vingtaine d'entreprises sociales.

Aujourd'hui plus d'une cinquantaine de projets sont en cours d'accompagnement au sein de nos différents programmes.

En voici quelques'uns en images, à l'occasion des 5 ans d'activités de notre association.

 

Retrouvez ci-dessous une sélection des projets suivis et accompagnés par ATIS.

 

Téléchargez ici la liste complète de nos projets créés.


logo paupiette

Paupiette - Enora Goulard

Paupiette met en relation les étudiants et les seniors autour de bons petits plats sur le temps du déjeuner.

Paupiette est accompagnée au sein de l'incubateur d'Innovation Sociale d'ATIS.

 

 

 Facebook  

Quels constats ?

Partie loin de chez ses parents pour faire ses études, Enora découvre à la fois les joies et les peines de la vie étudiante : l’éloignement par rapport à sa famille, le manque de temps ou d’envie pour se faire de bons petits plats comme ceux de ses parents ou grands-parents … En parallèle elle échange beaucoup avec ses grand-mères qui lui font part de leur solitude au quotidien. C’est alors qu’elle décide de créer Paupiette.

Quelle réponse ?

Paupiette a donc vocation à mettre en lien ces deux publics le temps d’un repas. Les seniors proposent en amont le menu et  la date à laquelle ils peuvent accueillir un(e) étudiant(e). Paupiette effectue ensuite la mise en relation avec les étudiants souhaitant bénéficier de l’opportunité de déguster un bon plat maison à prix tout à fait abordable : 4 € pour un plat, 7€ pour un repas complet.

Pour faire cette intermédiation, Paupiette procède aujourd’hui grâce à des coordinateurs physiques de terrain, en liens avec les divers réseaux séniors et étudiants. Mais Enora a également le projet à moyen terme de développer une plateforme web d’intermédiation ergonomique, où chacun pourrait se rendre directement pour proposer ou demander un repas.

Quel impact ?

Au travers de ce repas, Paupiette veut rompre l’isolement des seniors et offrir des repas de qualité à bas coûts aux étudiants, mais plus encore c’est une expérience conviviale de partage et d’échange permettant de valoriser les savoir-faire de tous les participants.

Enora prévoit pour cette année 2016 le lancement de plusieurs expérimentations dans diverses communes françaises, avec l’embauche de coordinateurs sur place en plus du poste de pilotage du projet qu’elle assume aujourd’hui.

12466244 1737531953132534 8624011801675988290 o

 

Un Air de Famille - Fanny Audard

Un Air de Famille est une boutique lieu de vie, tiers-lieu dédié aux enfants et aux parents située à Lesparre-Médoc.

Un Air de Famille a été accompagné par l'Incubateur d'Innovation Sociale d'ATIS.

 

 

 Facebook  Site  

Quels constats ?

Fanny Audard fait le constat qu’il est difficile de trouver des propositions adaptées à la vie de famille dans le territoire du Médoc et qu’il n’existe pas de lieu qui permette aux jeunes parents de discuter et créer des liens en favorisant la mixité sociale.

Germe alors l’envie de créer un tiers-lieu au carrefour entre la maison, l’école et les modes de garde habituels qui soit un lieu récréatif et ludique d’échanges et d’écoute pour parents et enfants. 

Quelle réponse ?

Un Air de Famille est donc un tiers-lieu qui mêle plusieurs espaces :
Une boutique chaleureuse où l’on peut retrouver des jeux, jouets, objets de petite décoration de qualité, créatifs et respectueux de l’environnement et de la santé de l’enfant.
Un café goûter où les parents peuvent discuter autour d’une part de gâteau en laissant leurs enfants jouer avec les jouets mis à disposition.
Enfin, un espace qui accueille des ateliers pour parents et enfants où ils peuvent par exemple s’essayer à l’art plastique, à l’éveil musical ou encore à la création de produits biologiques…

Un Air de Famille propose également des prestations d’organisation d’anniversaire sur-mesure et à thème. 

Quel impact ?

En plus de favoriser le lien social pour les parents et enfants en milieu rural, Un Air de Famille permet de pérenniser des emplois indirects notamment à travers l’identification et la sollicitation de prestataires locaux.

L’aspect éco-responsable est également présent à chaque étape des activités de la boutique : fournisseurs français ou européens, jouets respectueux de l’environnement, gâteaux biologiques et faits maison…

Prochaine étape pour Un Air de Famille, l'ouverture d'une e-shop et l'engagement d'une démarche d'obtention de l'agrément Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale.

logo Repeyre

RepEyre - Cynthia Toupet / Frédéric Gilbert 

RepEyre est une recyclerie généraliste située à Belin-Béliet dans le Val de l'Eyre.

RepEyre a été accompagnée par par l'Incubateur d'Innovation Sociale d'ATIS.

 

 

 Facebook  Site  

Quels constats ?

L’association RepEyre est née du constat d’une quinzaine de citoyens du Val de l’Eyre : une grande quantité d’objets sont mis au rebut alors qu’ils sont encore en bon état et pourraient trouver une seconde vie, en particulier auprès de populations à revenus modestes. Le collectif de citoyen projette alors  d’ouvrir une recyclerie sur la communauté de commune du Val de l’Eyre afin de sensibiliser à la réduction des déchets et créer du lien social sur leur territoire. 

Quelle réponse ?

Grâce au soutien financier de 33 familles souscriptrices, l’association a pu se doter d’un local en août 2013 pour démarrer ses activités.

La recyclerie Repeyre récupère tout type d’objets afin de leur offrir une seconde vie en les revendant à bas prix dans sa boutique. Les objets sont récoltés par apport volontaire sur site mais sont aussi collectés quotidiennement dans l’espace qui leur est réservé dans la déchetterie  de Belin-Béliet/Salles par convention avec la Communauté des Communes, ou ramassés directement à domicile pour les objets encombrants.

L’association propose également d’autres services tels que des ateliers participatifs d’auto-réparation de vélos, des animations autour du détournement d’objets dans le cadre d’ateliers pédagogiques auprès de ses membres et dans les écoles sur les temps d’accueil périscolaires. L’association s’emploie enfin à prendre part à la vie de son territoire en menant des actions de sensibilisation et en animant des zones de dons gratuit.  

Quel impact ?

L’association, constituée en association collégiale compte aujourd’hui 4 employés, une trentaine de « superbénévoles » et près de 750 adhérents usagers en 2016. Forte de cette communauté, RepEyre a déjà pu collecter 48 tonnes d’objets en 2015 et vendu 33 tonnes d’objets. Cette année, elle en a déjà vendu 45 tonnes.

L’association va prochainement s’installer dans un nouveau local de 1000 m3, acheté et restauré par la Communauté des Communes, maître d’ouvrage. 

logo rizibizi 2

Rizibizi Recyclerie - Sarah Millier 

Rizibizi Recyclerie lutte contre le gaspillage matériel grâce à une recyclerie installée dans l'entre deux mers.

Rizibizi Recyclerie a été accompagné par l'Incubateur d'Innovation Sociale d'ATIS.

 

 

Site Facebook  

Quels constats ?

Au départ, Rizibizi est un salon de thé associatif basé à Moulon où sont régulièrement organisés des ateliers de loisirs créatifs à partir de matériaux de récupération. Le constat est alors fait qu’il n’existe pas de solutions pour ceux qui veulent donner les objets et meubles dont ils ne se servent plus sur le territoire de l’entre deux mers.

Avec l’envie de lutter contre la surconsommation et le gaspillage matériel, un collectif se monte alors avec le soutien du Pôle Territorial cœur entre deux mers autour du projet de l’ouverture d’une recyclerie. 

Quelle réponse ?

Installée à Salleboeuf, la recyclerie Rizibizi récupère donc des meubles et objets destinés à être jetés et leur donne une seconde vie. Les objets récoltés par l’apport volontaire sur site ou la collecte à domicile, en déchetterie et en entreprise, sont ensuite nettoyés, triés, pesés et mis à la vente.

En luttant contre le gaspillage matériel, Rizibizi offre également la possibilité à des personnes à faibles revenus d’acheter tous types de produits à bas prix : meubles, électroménager, vaisselle, vêtements, puériculture… 

Rizibizi propose également d’autres services : des ateliers de loisir créatifs et de bricolage pour les adultes et les enfants, ainsi qu’une bricothèque  qui  met à disposition des établis en location pour permettre à tous de bricoler en autonomie dans un cadre convivial.

Quel impact ?

Depuis son ouverture en mars 2016, la recyclerie Rizibizi a déjà récupéré 40 tonnes de produits au sein de son entrepôt de 900m² et a ainsi permis d’offrir à son territoire un nouveau mode de consommation, responsable.

Pour aller encore plus loin dans l’impact social du projet, Rizibizi a entamé des procédures pour devenir entreprise d’insertion dans les prochaines années et ainsi compléter son équipe qui compte déjà 3 salariés et des bénévoles. 

Supercoop nouveau logo     Les amis de SUPERCOOP - Anne Monloubou

 

        Supercoop est l’un des premiers supermarchés coopératif et participatif de France.

        Les amis de Supercoop sont accompagnés par l'Incubateur d'Innovation Sociale d'ATIS.

 

        

Facebook 

       

 Quels problèmes ?

Le projet de Supercoop est parti du constat qu’il pouvait être aujourd’hui difficile d’accéder à une alimentation de qualité lorsqu’on dispose d’un pouvoir d’achat limité, et que cela pouvait engendrer des situations d’exclusion.

Quelle réponse ?

Le supermarché coopératif et participatif de Bordeaux, apporte une réponse à cette problématique, du fait de son modèle économique innovant.  Chez Supercoop, le temps c’est de l’argent ! En d’autres termes, en donnant 3 heures de leur temps par mois, les consommateurs bénéficient d’importantes réductions pour leurs achats, et peuvent participer à la gouvernance du supermarché.

Aujourd’hui ils pensent déjà pouvoir proposer plus de 3000 références, dont une grande partie de produits locaux ! Enfin dans ses choix de produits, la coopérative veut aussi essayer d’établir des prix justes pour ses producteurs, sans les forcer à réduire au maximum leurs marges.

Quel impact ?

Du fait d’une forte baisse des coûts salariaux, liée aux trois heures de bénévolat mensuelles, le panier des membres de la coopérative leur coûte de 20 à 40% moins cher.  

LochalleBio Logo versionBLoc'halle bio - Paul Richard

Plateforme de commercialisation en gros de fruits et légumes bio et locaux à l’adresse des commerçants et restaurateurs de l’agglomération bordelaise.

Loc'Halle bio a été accompagné par la Fabrique à Initiatives d'ATIS.

Site

Quels problèmes ?
A l’origine de la création de Loc’Halle bio on trouve la volonté croisée de deux acteurs. D’une part la Régie du MIN de bordeaux qui souhaitait faire venir de nouveaux producteurs pour fournir les professionnels et d’autre part le Communauté Urbaine de Bordeaux qui souhaitait valoriser les producteurs locaux et favoriser l’installation de nouveaux maraîchers en leur proposant de nouveaux débouchés.

Quelle réponse ?
Loc’halle bio répond finalement à cette problématique en mettant à disposition des producteurs un nouvel outil de commercialisation de leurs produits. Loc’halle bio se charge en effet des livraisons urbaines et de la vente matinale sur le Marché de Brienne des productions. Par ailleurs, le choix fait par Loc’halle bio a été de proposer une offre résolument responsable en ne vendant que des produits certifiés bio ou en conversion vers l'agriculture biologique et de producteurs situés à moins de 150 km de Bordeaux. De plus l’organisation sous forme de SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), permet d’avoir une gouvernance prenant en compte les besoins et contraintes de chacun : producteurs, salariés, clients, associations.

Quel impact ?
Depuis sa création en 2013, Loc’halle bio a déjà créé 6 emplois au sein de la SCIC. Mais elle a également eu un impact positif en permettant à plus de 70 exploitants de diversifier leurs débouchés en stabilisant ou renforçant leur modèle. Enfin, Loc’halle bio aide les exploitants qui décident de se reconvertir à se lancer en bio et leur offre aussi ses services.

logo ludosensHand2hand - Ludosens - Priscilla LAULAN

Ludosens est une plateforme numérique de consommation collaborative autour de la vente et l'achat d'occasion d'outils ludiques et pédagogiques innovants.

Ludosens est accompagné par l'Incubateur d'Innovation Sociale d'ATIS.

 

Site  Facebook

Quels problèmes ?
Priscilla Laulan fait le constat que les jeux à fort potentiel éducatifs sont peu accessibles au grand public en raison notamment de leur coût élevé à l’achat. Or ces jeux sont des outils majeurs pour aider les enfants à grandir et développer leurs compétences tout en s’amusant. Mais après une certaine durée, les enfants grandissant et s’autonomisant, ces jeux ne sont plus utiles ou adaptés à leurs besoins. Qu’en faire donc ?

Quelle réponse ?
La plateforme Ludosens apporte une réponse à ces trois enjeux à la fois. L’achat et la vente de jeux d’occasion permet de démocratiser l’accès à des outils pédagogiques de qualité, tout en luttant contre le gaspillage. Les jeux proposés sont ainsi des jeux sensoriels ou encore spécifiquement conçus par des orthophonistes, mais ils peuvent aussi contribuer à développer une compétence particulière. De plus la plateforme est pensée sous forme de réseau social où les usagers ont la possibilité d’échanger entre eux, mais également avec des professionnels de la rééducation par le jeu.

Quel impact ?
Ludosens s'adresse à des parents dont l'enfant à une différence (...), mais également à des professionnels. Son ambition est de démocratiser l'accès aux jeux éducatifs innovants et adaptés aux différences. De même en donnant une deuxième vie à ces jeux d’occasion, Ludosens s’inscrit dans l’économie du réemploi et limite le gaspillage.

logo conciergerieLa Conciergerie solidaire - Sylvain Lepainteur

La Conciergerie solidaire offre un ensemble de prestations de services du quotidien aux entreprises et aux particuliers.

La Conciergerie Solidaire a été accompagnée par la Fabrique à Initiatives d'ATIS.

Site  Facebook

Quels problèmes ?
La conciergerie solidaire répond à plusieurs problèmes ou enjeux aujourd’hui très présents dans notre société. Il s’adresse à la fois aux problématiques de gestion complexe du quotidien, rencontrée par les employés de nombreuses entreprises et à la question du chômage et de l’exclusion. Mais l’environnement est également l’un des enjeux majeurs au cœur de son modèle et de ses choix.

Quelle réponse ?
La Conciergerie en proposant un large panel de services à ses abonnés, permet à ceux-ci de se dégager du temps pour leurs activités et loisirs en se libérant de certaines tâches quotidiennes : Repassage, livraison de cageots de fruits et légumes frais (locaux et bios), tâches administratives…

Mais l’une des spécificités de la conciergerie solidaire tient également dans le fait qu’au moins 70% de ses prestations sont réalisées par des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire locaux, dont au moins 50% viennent de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE).

Quel impact ?
Aujourd’hui près de 6 000 abonnés bénéficient des services de la Conciergerie Solidaire.

La Conciergerie vise de plus à permettre à un nombre croissant de personnes éloignées de l’emploi de retrouver une activité de long terme après une expérience de deux ans comme salariés de la structure.

La CREME

La CREME (Coopérative Régionale pour les manifestations engagées) - Susana Avila

                                                   La CREME est l’ingrédient indispensable pour vos manifestations responsables en Aquitaine.

                                                   La CREME a été accompagnée par la Fabrique à Initiatives d'ATIS.

Site Facebook 

Quels problèmes ?

La CREME émerge grâce à la volonté commune du Département de la Gironde et de l’ADEME de créer un outil de terrain (au-delà de la sensibilisation) pour les organisateurs d’événements. Ils lancent donc un appel à manifestation d’intérêt en Décembre 2012 pour constituer un collectif de prestataires qui doit répondre aux besoins des organisateurs de manifestations éco-responsables.

 

Quelle réponse ?

En Janvier 2014, est donc constituée une association de préfiguration, regroupant 6 prestataires, le Département, l’ADEME et ATIS, pour lancer l’activité ayant vocation à devenir un interlocuteur unique pour les organisateurs d'événements responsables.

La CREME recense donc une large gamme d’acteurs des manifestations éco-responsables, facilitant ainsi la coordination et l’information des personnes intéressées par l’organisation de tels événements.

En plus de cette complémentarité des offres de prestataires, la CREME veut aussi jouer un rôle important d’accompagnement ou de sensibilisation, auprès des collectivités, des associations et des jeunes en général souhaitant mener une telle démarche.

 

Quel impact ?

 En un an la CREME a permis de créer un emploi et de sensibiliser, par exemple, les agents municipaux d’une commune, dans le cadre d’une mission d’accompagnement vers la systématisation des éco-manifestations sur leur territoire.

De plus aujourd’hui 6 nouveaux prestataires ont rejoint l’association pour renforcer les rangs de la CREME et l’objectif 2016 et de s’élargir à bien davantage de réseaux, associations et individus.

Il est enfin prévu que dans le courant de l'année, la CREME mette en place un serious game (projet lauréat "déchets et numérique" du département de la Gironde) pour changer la perception des jeunes sur les déchets et les conduire à les considérer comme de potentielles ressources.

logo eliseElise Atlantique - Frédéric Petit

ELISE Atlantique propose des solutions de tri, collecte et recyclage des déchets bureautiques pour les organisations publiques ou privées en valorisant par la suite ces déchets.

                                                         Elise Atlantique a été accompagnée par la Fabrique à Initiatives d'ATIS.

Site   Facebook

Quels problèmes ?

Les problèmes auxquels s’attaque l’entreprise ELISE sont nombreux. La limitation des ressources et matières premières, ainsi que la pollution liée à l’incinération des déchets… Mais également les problèmes de difficultés d’accès à l’emploi d’un nombre important d’individus aujourd’hui.

Quelles réponses ?

Ses créateurs ont construit une logique économique, sociale et environnementale en accord avec leurs valeurs. L'entreprise est donc ancrée, dès son démarrage, dans une économie circulaire nationale de valorisation de la matière papier entre autre déchets de bureaux. La méthode de tri précise permettant une meilleure valorisation des déchets en aval est un véritable atout de l’entreprise. Le recyclage est en effet plus économique et écologique que l’incinération de ces déchets.

De plus Elise Atlantique a la spécificité d’être une entreprise adaptée, dont 80% des employés sont en situation de handicap et/ou en difficulté d’insertion socio-professionnelle. Elise Atlantique est ainsi au service des démarches QHSE et RSE des entreprises.

Quel impact ?

ELISE Aquitaine a permis depuis 2012 la création de 21 emplois et 1200 tonnes de déchets.


 

Logo R3 ZoomR3 - Réseau de Réemploi des Deux Rives - Jean-Luc Rodriguez

R³ est un outil de massification des déchets encombrants des grands quartiers urbains ayant vocation à désencombrer, sécuriser et améliorer l'esthétique des quartiers tout en étant au service de la filière recyclage/valorisation/réemploi des acteurs de l'ESS.

R³ a été accompagnée par la Fabrique à Initiatives d'ATIS.

Quels problèmes ?

Avant d’en arriver à la création de R³, les bailleurs sociaux de la métropole Bordelaise, se sont heurtés à des problèmes de gestion des encombrants et de saleté autour des zones d’habitat. Tous ont donc recherché des solutions pour limiter  cette accumulation, source d’insalubrité et d’accidents. Les réponses apportées jusqu’alors – mise à disposition de bennes dans les quartiers essentiellement- n’ont pas véritablement produit les résultats escomptés.

Quelles réponses ?

Domofrance a donc eu l’idée de créer un outil de massification, en travaillant à la collecte avec les régies de quartier et au réemploi des meubles avec les recycleries. Une première association intégrant les trois de régies de quartier de Bacalan, Cenon et Lormont, ainsi que Bordeaux Métropole et ATIS a donc été créée. R³  était née.

Le Réseau de Réemploi des deux Rives - R³-  récupère donc l’ensemble des encombrants collectés par les régies de quartier et d’autres associations de l’Economie Sociale et Solidaire, et les trie le plus finement possible. Les objets qui pourront resservir sont proposés aux recycleries adhérentes du réseau, tandis que les matières premières secondaires sont triées afin d’être redirigées vers les filières industrielles ou de recyclage correspondantes. 

Quel impact ?

Ce sont en 2014 plus de 400 tonnes de déchets, qui ont ainsi pu être collectés et retraités grâce à l’action d’ R³. On est aujourd’hui sur un rythme de plus de 700 T/an.

De plus la stabilité de l’entreprise a permis de pérenniser trois emplois sur site et au moins douze emplois indirects chez les collecteurs.

Enfin l’association s’ouvre de jour en jour à de nouveaux bailleurs sociaux venant rejoindre Domofrance, tels que Gironde Habitat, mais aussi Aquitanis, Mésolia, Clairsienne, tous trois en voie d’adhérer.


 

    Ricochet Sonore - Pierre Lafaille / Arnaud PecastaingRicochet Sonore

       Ricochet Sonore favorise la cohésion sociale et l’accès à la culture par la mise en place d’actions musicales de proximité.

       Ils ont été accompagnés par l'Incubateur d'Innovations Sociales d'ATIS.

 

       Site Facebook 

 

Quel(s) Problème(s) ? 

Le projet Ricochet Sonore émerge suite à plusieurs constats. Pour Pierre et Arnaud, la culture est avant tout un moyen d’améliorer le bien-être des individus et de fédérer. Par ailleurs ils remarquent que la situation des artistes semble de plus en plus précaire et constatent une difficulté de ceux-ci à se professionnaliser. Une dernière chose a marqué les deux fondateurs : aujourd’hui rares sont ceux qui ont la chance de connaître leurs voisins, problème qu’ils ont pris à bras le corps.

 

Quelle(s) réponse(s)

Le parti pris par les deux fondateurs de Ricochet Sonore, est de dire que ce ne sont pas les personnes qui doivent se déplacer pour accéder à la culture, mais qu’il faut faire venir la culture aux individus.

Dans cette optique, ils proposent une large gamme de services sur la gironde, allant du concert en appartement privé, à l’animation d’ateliers en partenariat avec des bailleurs sociaux, afin d’essayer d’éveiller des vocations et créer du lien social. 

Sur un autre volet, Ricochet Sonore veut aussi soutenir les artistes locaux, en valorisant leurs œuvres et en les aidant à l’organisation de leurs événements.

 

Quel(s) impact(s) ?

Les deux entrepreneurs sociaux de Ricochet Sonore ont la ferme conviction que la sensibilisation musicale est un vecteur de mieux être personnel et collectif.  Par le biais du divertissement, mais aussi de la rencontre entre les habitants, qui partagent ensemble ces temps musicaux.

Enfin ils rêvent de pouvoir éveiller en chacun des vocations ou la curiosité et l’envie d’en apprendre plus en matière musicale et artistique.

Ils ont en 2015 réalisé 51 actions musicales, sur le territoire girondin, organisé 9 quizz musicaux et 19 concerts à part sur la métropole et au-delà et espèrent multiplier encore leurs actions pour 2016!

 

 

 

ATIS s'ouvre au bénévolat

Pour toujours mieux aider les entrepreneurs qu’elle accompagne, notre association s’ouvre au bénévolat. Si vous avez du temps, des compétences techniques ou sectorielles, et l’envie d’aider nos entrepreneurs ou tout simplement ATIS, vous pouvez nous le faire savoir !

Remplir le formulaire

Crée par maelcreation.com 2017 - Tous droits réservés.
Powered by Amazing-Templates.com 2014 - All Rights Reserved.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: